• Archives Départementales Mode d'Emploi

    Archives Mode d'Emploi

    Retour d'expérience après 6 visites aux Archives Départementales, des moments intenses et riches en termes de découvertes généalogiques quand on veut rentrer dans le détail de la vie d'un ancêtre...

     

    Ca fait approximativement 1 an et demi que je travaille sur ma branche ornaise, et depuis 8 mois, je travaille dessus intensivement. Que de découvertes faites en finalement assez peu de temps! Derrière ce qui n'était à la base qu'un ensemble de dates NMD, j'ai reconstitué des parcours, retrouvé des événements particuliers, relié ces destins à l'histoire... Et c'est passionnant! A chaque découverte, chaque élément sur lequel je mets la main, chaque petite miette, mon coeur s'emballe.

    Je me suis rendue aux Archives Départementales de l'Orne à peu près une fois tous les deux mois, et j'ai ouvert un petit carnet de suivi de recherches, dans lequel je note les cotes des documents à demander, ceux que j'ai demandés, ceux que je demanderai une prochaine fois... L'accueil que j'y ai reçu a chaque fois été formidable, avec beaucoup de bienveillance et d'écoute. L'équipe me semble vraiment accueillante.

    Archives Mode d'Emploi

    Quelques enseignements :

    • toujours préparer la venue à l'avance, LONGUEMENT. Arriver avec la liste de côtes des documents qu'on veut consulter, c'est s'assurer de pouvoir accéder à deux fois plus de documents que si on avait fait la démarche de recherche sur place. On cherche les côtes avant de venir, à son rythme, et bien souvent il vaut mieux passer par l'état des fonds que par le moteur de recherche... ....mais le moteur de recherche peut parfois vous sortir des pépites, donc il est aussi intéressant d'y faire quelques essais. On peut aussi aller regarder les inventaires papier : ils sont souvent hyper utiles, sur un sujet en particulier (moulins, pupilles...) et n'ont pas forcément été mis en ligne (par contre, ils ne sont pas toujours à jour).
    • avoir son matériel : indispensables (un carnet, un crayon bien taillé, une gomme, de quoi prendre des photos de bonne qualité) et importants (pour moi, mon ordinateur portable, pour faire des recherches sur le net ; le wifi est disponible gratuitement en salle). Et bien sûr, la sacro-sainte carte de lecteur, qui est faite sur présentation d'une pièce d'identité lors de la première venue (j'en ai deux, actuellement, celle de l'Orne et celle du Val d'Oise, ma préférée étant celle de l'Orne, avec son logo présentant un cheval).
    • mieux vaut arriver tôt et profiter de sa journée complète / finir tôt que se retrouver à rusher ou renoncer à des documents. (...donc on s'assure de ne pas se rendormir si on a un train à 6h du matin. ....ou on prend une chambre d'hôtel).
    • revérifier le fonctionnement en salle de lecture, avec les équipes (ça peut changer!) : dans l'Orne, on choisit une table qui a un numéro, et où on doit rester toute la journée. Pour demander un document, on utilise un des ordinateurs mis à disposition, en s'identifiant grâce à son numéro de lecteur. Pendant le COVID, chacun avait un ordinateur réservé, mais ce n'est plus le cas actuellement, ils sont maintenant mutualisés : la dernière fois que je suis venue, un monsieur n'a pas bien compris cela, et il a tapé un scandale en croyant qu'on l'empêchait de faire des recherches parce qu'il n'était pas un pro (...j'étais navrée pour les équipes de salle).
    • toujours redemander aux équipes de salle qu'on a bien compris le fonctionnement, qu'on consulte le bon fonds, ou bien si on est coincé, etc... ça évite de faire des bêtises, de commander des documents pour rien ou... en ce qui me concerne, ça m'aurait évité de passer une journée pour rien, à chercher des documents dans des registres de notaire, sans les trouver parce que j'avais confondu date d'enregistrement (par l'Etat) et date de l'acte (par le notaire) aww les équipes sont très patientes et pourront même vous orienter vers des fonds dont vous ignorez l'existence (les fiches cimetière, omg, ce trésor!!).
    • faire toutes ses demandes de côtes d'un coup.... mais en restant raisonnable : on demande à peu près ce qu'on aura le temps de consulter sur la demi-journée de présence, ça sert à rien d'avoir les yeux plus gros que le ventre. Comme ça, les équipes s'organisent comme elles veulent pour aller chercher les docs sans avoir besoin de faire trente-six mille allers-retours (par contre, j'hésite toujours si je ne suis pas sûre de moi sur le document ç_ç en faire sortir 5, alors qu'on est pas sûr, même si ça évite les allers-retours, ça craint).
    • profiter du temps d'attente : quand on a fait la demande de côte, il faut bien sûr attendre que le document arrive... on peut en profiter pour chercher une nouvelle côte à l'arrache, si on vient de découvrir une info dans un document, ou bien juste consulter le fond documentaire pendant ce temps! Non seulement les Archives ont des livres concernant les villes du territoire, mais aussi des ouvrages méthodologiques sur la généalogie :) et pas besoin de les réserver ou de les demander, la consultation est libre!
    • l'équipe de salle est votre amie ! Dès qu'il y a quoi que ce soit (pages agrafées, collées, document introuvable, voir objet trouvé entre les pages d'un registre XD), signalez-le! Par contre, les autres utilisateurs sont concentrés sur leurs recherches, pitié, ne les troublez pas pour une question ou parce que vous avez envie de parler (....n'embêtez pas non plus l'équipe de salle juste parce que vous avez envie de parler).
    • faire un suivi des recherches : c'est hyper important de noter les côtes déjà demandées, et si on y a trouvé ou non des informations. Bien sûr on peut être passé à côté de quelque chose et devoir redemander ensuite le même document, mais en vérité, ça permet quand même d'être sûr de ce qu'on a fait ! Et d'éviter de perdre du temps en refaisant vingt fois les mêmes consultations. (Oh, et : prenez en photo, TOUT, même si ce n'est pas exactement l'objet de vos recherches, vous serez peut-être bien content ensuite).

    Archives Mode d'Emploi

    Il y a des kilomètres de documents à consulter aux Archives Départementales. Mais j'ai mes chouchous :

    - les archives notariées : mes chouchous absolues, parce qu'on y trouve des informations hyper précieuses, en cherchant des documents précis mais aussi parfois totalement par hasard, en passant les pages des registres. Il faut garder les yeux grand ouverts! Chaque acte de vente ou contrat de mariage donne des informations, mais mes préférés sont les testaments, même si mes propres ancêtres ne sont clairement pas coutumiers du fait winktongue

    - le cadastre : le consulter va très vite, et quel plaisir de pouvoir situer précisément les lieux de vie de mes ancêtres (même si j'ai découvert récemment une petite limite/difficulté, si l'ancêtre en question était locataire...).

    - les fiches cimetière : j'ai découvert ça très récemment grâce aux équipes de salle, quelle émotion! et quelle richesse et facilité pour retrouver des décès ou des biens!

    Je suis encore mal à l'aise sur l'Enregistrement, malgré l'aide fournie en salle et les recherches de mon côté. Je me plante sur fois sur deux sur les registres à consulter, ça commence à m'énerver. Autant je suis heureuse chaque fois que j'ai entre les mains des minutes de notaire, parce que j'ai l'impression d'avoir une malle aux trésors, autant l'Enregistrement, au secours!

    Une dernière chose : je comprends la déception profonde qu'on peut ressentir quand un document n'existe plus ou n'est pas consultable parce que trop fragile ou pas encore indexé (sachant que ça peut prendre des années avant qu'il le soit). Mais je trouve toujours assez fou de voir certaines réactions d'usagers qui deviennent hyper agressifs avec les équipes, parce qu'ils ne peuvent pas y avoir accès. Chill, c'est pas la faute des équipes, hein!! Ca ne sert à rien de réagir avec mépris, colère, etc...

    Merci encore à toutes les équipes en salle!

    J'arrive à peu près au bout de mes recherches ornaises (même si j'ai toujours envie de creuser de nouveaux sujets wink2) je pense que d'ici une ou deux journées, j'aurai fini pour cette branche... Si je réussis à m'arrêter! Car c'est addictif, tout ça! XD  [EDIT : la preuve, on est en juillet, et j'estime toujours que j'en ai encore pour une ou deux journées de recherches supplémentaires pour finir, ayant trouvé de nouvelles pistes entretemps...]


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :